A la rencontre de Virginie d’Atelier Toltek

J’avais très envie de donner de la voix et un visage aux mains qui façonnent les divines bougies parfumées Totem « Oiseau de Feu » et « Scarabée Sacré ». Ces mains, ce sont celles de Virginie, la douce et puissante céramiste derrière Atelier Toltek. Je suis donc allée à sa rencontre dans son atelier au cœur du Médoc, à mi-chemin entre l’océan Atlantique et Bordeaux, pour qu’elle vous conte. Son histoire, sa singularité.

Virginie : qui êtes-vous ?

J’ai 39 ans, deux petites têtes brunes, et je suis céramiste depuis 2020.

Vous nous racontez votre parcours ?

J’ai suivi des stages chez des céramistes professionnels, j’ai vécu des immersions dans des ateliers de potières, et j’ai croisé de belles personnes sur ma route vers la terre qui m’ont transmis de précieuses connaissances. Et je suis naturellement, très autodidacte.

Et donc, on en arrive à la marque Atelier Toltek. Quelle est votre empreinte sur la marque, quelle impulsion aimez-vous lui donner ?

L’étude des origines de la poterie m’a menée chez les Toltèques. J’ai tout de suite senti que ce fil philosophique et ethnique des sagesses indiennes m’accompagnait de plus ou moins près dans mon travail. Comme un esprit des lieux.

Quel est votre produit "chouchou", celui dont vous êtes la plus fière ?

Les pièces Toltek bien sûr. Inspirées des masques cérémoniaux traditionnels, elles transmettent par leur design un caractère unique et symbolique.

Et quel est votre prochain produit-fierté rêvé, celui sur lequel vous travaillez ou travaillerez bientôt ?

Ce n’est pas une pièce mais un décor. Je rêve de fabriquer mes émaux à base de cendres et de graminées. Les recherches sont longues mais le résultat viendra.

Nous parlons de fierté, mais au-delà de ce produit, de votre travail peut-être, quelle est votre plus grande fierté ?

Je suis fière de m’engager dans ce choix de métier-passion. J’aime toutes les valeurs que cela comporte autant que cela m’angoisse parfois.

Vous produisez du Beau. Quel est votre rapport au beau, à la décoration ?

Le beau est apaisant. Inspirant. Essentiel. Le beau est conscience. Le beau est sûrement bien plus, l’avenir, le monde de demain. Un monde fait de choix conscients, avec le cœur.

Quelles sont vos sources d'inspirations pour Atelier Toltek, les lieux, les courants, les personnes qui modèlent votre travail ?

La nature, bien sûr, l’océan à la folie. Les forêts énormément. Tout ce qui a trait aux sciences humaines, la philosophie. Notre rapport au temps, à la consommation, à la vie.

Les personnes, souvent artistes, libres, me fascinent et m’inspirent.

Un souvenir de votre enfance qui a façonné votre attrait pour le beau, la décoration, l'artisanat et qui transparait chez Atelier Toltek ?

Dans l’atelier de mon père, à bricoler un peu de tout. C’est encore le cas d’ailleurs.

Et du coup, c'est comment chez vous ?

Simple. Authentique. Choisi.

Quel est votre dernier achat déco ?

Une hirondelle et une île Alcôve Éditions 😊

Et votre prochain, demain ou dans 10 ans ?

Un canapé !

Je crois beaucoup à l'entraide entre créateurs : vous nous recommandez des artisans ou entreprises qui valorisent le savoir-faire français et que vous aimez ?

Mis à part la belle maison d’Alcôve Éditions bien sûr, l’art culinaire de Stéphanie Bottreau, Mickaël de La fabrique de copeaux et son fabuleux travail du bois… et tant d’autres.

Un secret d'alcôve à nous partager avant de se quitter ?

“Quand rien n’est certain, tout est possible.” – Margaret Drabble

[Virginie à son tour de potier – Crédit photos : @life.l.atelier]

[Bougie Totem – Crédit photos : @louis.vizet]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour en haut