Sophie, le sourire et les mains de la porcelaine Hymy

Le sourire comme valeur fondamentale. Sophie Faiola en a fait un mode de vie et s’attache à le graver dans chacune de ses pièces en porcelaine qu’elle signe Hymy. Rencontre passionnante dans son bel atelier au cœur de Bordeaux.

Sophie : qui êtes-vous ?

Je suis une femme, mariée, maman de deux enfants géniaux : Lilie et Oscar.

Je suis franco-finlandaise.
Je suis céramiste, passionnée.
Je suis optimiste, exigeante, impatiente.
Je suis entrepreneuse.

Je suis le nom de ma marque : Hymy, qui signifie le sourire en finlandais, pour le verre que je vois le plus souvent à moitié plein😉

Vous nous racontez votre parcours ?

Originaire des Hauts de Seine, j’ai passé mon enfance entre la région parisienne et le sud de la Finlande.

Je n’ai jamais trop aimé l’école ni les études, mais j’ai quand même poussé jusqu’au bac + 5 en marketing et management des marques. Embarquée sur ce chemin, les stages et la vie active, j’ai eu plusieurs vies professionnelles : de l’événementiel à la relation clients dans l’automobile, je suis devenue responsable d’une boutique de chaussures. Après plusieurs années exceptionnelles à gérer cette petite entreprise, je suis retournée derrière un bureau pour prendre en charge le marketing et la communication de cette marque de chaussures pour femmes.

La vie m’a en 2013 poussée dans mes retranchements, et forcée à me demander si cette vie professionnelle trépidente me rendait heureuse.

Le temps a fait son travail. En 2018, je donne un coup de pied dans cette vie parfaitement rodée pour me rapprocher de ma nature, de moi. Déménagement à Bordeaux, bilan de compétences. Ça y est, je sais ce que je souhaite. Suivre mon appétence pour les arts appliqués. Faire. Faire. Faire concrètement, de mes mains.

Et c’est ainsi qu’après une formation en tournage auprès de Florilège Massoubre, j’entre en stage dans l’atelier de Karine Dupont, experte de la porcelaine tournée. Nous créons ensemble la marque Les Grandes Cousines, née de notre désir de travailler ensemble.

Après de jolis moments et projets, chacune reprend sa route, Karine poursuit le développement de sa marque Les Petits Gobelets, et pour ma part, je m’occupe de développer Hymy et mon univers. Univers fortement inspiré par mes racines scandinaves.

Et donc, on en arrive à la marque d'objets en porcelaine Hymy telle quelle est aujourd'hui. Quelle est votre empreinte sur la marque et qu'aimez-vous lui donner ?

C’est plus qu’une empreinte, c’est moi et ce que j’aime. C’est l’énergie que je mets dans chaque pièce, impulsée par la joie de FAIRE, pour que chaque objet intègre le quotidien des gens, dans leurs plus beaux souvenirs et dans les instants les plus simples. Je suis convaincue qu’un moment banal se transforme en beau moment dès lors qu’il est apprécié avec un objet qui a une âme.

Mon empreinte, c’est le morceau de moi que je mets dans chacune de mes pièces. Un bout de sourire😉 et le contraste entre le blanc de la porcelaine et les couleurs ajoutées à la main.

Quel est votre produit "chouchou", celui dont vous êtes la plus fière ?

Mon produit chouchou est une petite carafe à la forme désuète. Elle n’a rien d’extraordinaire, mais sa forme est juste, et j’aime son côté double fonction : une carafe et un petit vase.

Et à vrai dire, je suis fière de chaque produit que je façonne. Je passe près de 20 minutes en duo silencieux avec chacun.

Nos oiseaux Paloma (ndlr : première collaboration entre Alcôve Éditions et Hymy) me rendent fières aussi. Qu’il s’envolent sur les murs et soient témoins silencieux de jolis moments de vies me rend heureuse.

Et quel est votre prochain produit-fierté rêvé, celui sur lequel vous travaillez ou travaillerez bientôt ?

Un produit en porcelaine avec la texture et la couleur d’une roche que je retrouve chez moi en Finlande.

Je travaille aussi beaucoup la porcelaine teintée dans la masse et je me réjouis des essais bi-colores qui sortent de mon four. Quelle magie de transformer la matière.

Des assiettes aux formes plus travaillées sont également à l’essai. La rentrée va être dense et créative, c’est chouette !

Nous parlons de fierté, mais au-delà de ce produit, de votre travail peut-être, quelle est votre plus grande fierté ?

Je ne me contente pas, si quelque chose ne me convient pas, je fais en sorte que ça change, même si ces changements me conduisent vers des zones de turbulences inconfortables. Quand il y a un doute, il n’y a pas de doute, et la vie est courte ! 😉

Je suis fière d’être courageuse, de chercher l’épanouissement et les petits bonheurs dans mon quotidien.

Et ça va être banal : je suis très très fière de mes enfants 😉

Avec la porcelaine Hymy Céramique, vous produisez du Beau. Quel est votre rapport au beau, à la décoration ?

Le beau est imparfait, coloré, contrasté. Le beau se trouve partout. Il est subjectif et génère une émotion.

Mon beau est scandinave, rocheux, blanc, vert, bleu avec une touche de rose. Le beau est une émotion qui me traverse. Je ne l’intellectualise pas.

Quelles sont vos sources d'inspirations, les lieux, les courants, les personnes qui modèlent votre travail ?

Les détails de la nature, le design scandinave, les objets, les couleurs, les moments partagés et certaines rencontres solaires.

Tout ce qu’a fait Alvar Alto (et ses élèves en suivant), la fondation Mairea, The Kuntsi Foundation (collection privée de mon grand-oncle Simo Kuntsi, qu’il a léguée à une fondation pour en faire profiter le plus grand nombre)…

La galerie d’art Amélie Maison d’Art. Le Boncoin aussi…

Marimekko et sa vision, sa façon d’avoir apporté de la couleur dans un pays et une époque qui en manquait…

Ma cousine @carolinagruner pour son travail et son courage.

Un souvenir de votre enfance qui a façonné votre attrait pour le beau, la décoration, l'artisanat ?

Au fin fond de l’archipel finlandais, Toussaint, à l’heure du goûter. Il fait froid. Après avoir passé des heures dehors à jouer dans la nature, rentrer au coin du feu, les joues roses et profiter d’un lait chaud savouré dans une tasse en porcelaine à la forme bien scandinave. Cette tasse est là à chaque retour, chaque saison. Le temps passe, et elle reste. Je suis fascinée par cet objet sur lequel le temps n’a pas d’emprise et qui, au fil des ans, devient un album de doux souvenirs.

Et du coup, c'est comment chez vous ? Il y a beaucoup de porcelaine Hymy ?

Il y a du blanc, du bois et quelques touches de couleurs. Scandinave et plutôt ordonné 😉Et de la porcelaine Hymy bien sûr, mais pas que.

Quel est votre dernier achat déco ?

Du linge de maison vert et bleu de la collab’ MARRIMEKKO x IKEA.
J’essaie de consommer moins chez Ikea, mais là je n’ai pas pu résister.

Et votre prochain, demain ou dans 10 ans ?

Des verres colorés. J’ai repéré un artisan qui souffle le verre à Toulouse : @tipiiatelier. J’adore sa collection Terazzo & Splash !! J’aimerais beaucoup m’initier à cet art d’ailleurs.

Je crois beaucoup à l'entraide entre créateurs : vous nous partagez des artisans ou des entreprises qui valorisent le savoir-faire français et que vous aimez ?

Karine Dupont @lespetitsgobelets.

La Chambre des Métiers et de l’Artisanat qui soutient et défend l’artisanat français.

Et une petite marque qui monte, qui s’appelle Alcôve Éditions 😉😉

Un secret d'alcôve à nous partager avant de se quitter ?

J’adore faire des jeux de mots… pas toujours drôles. Vous en trouverez sans doute quelques-uns cachés sur mon site internet www.hymy-ceramique.com si vous cherchez bien 😉

Merci Sophie pour cet échange si authentique. J’en profite pour abonder dans le sens de Sophie sur la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de Nouvelle-Aquitaine : ils sont au top et d’une vraie aide. A tous les artisans, si ce n’est pas déjà fait, courez les rencontrer 😉

(Crédit photo : Louis Vizet)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour en haut